+33 (0) 6 12 32 29 30 valerielaboue@gmail.com
Sélectionner une page

Joyau émergeant dans un paysage de vignes et d’oliviers, la cité ducale trône dans l’arrière-pays gardois. Et dans le coeur des touristes. Uzès (Gard) a sa tour Fenestrelle, le clocher de la cathédrale Saint- Théodorit qui fend le paysage avec sa toiture en tuiles vernissées jaunes et vertes. Tout un symbole pour la petite cité languedocienne, qui avec seulement 8 000 habitants, est “the city of Languedoc” qu’il faut avoir vu. Absolument !
Uzès, classée en secteur sauvegardé dès 1965, a ses places aux arcades et aux fontaines, ses cafés et ses restaurants, ses ruelles moyennâgeuses étroites et pittoresques, sa douceur de vivre, ses stars (l’acteur Samuel Benchetrit, Guy Lagache le journaliste, Jean-Louis Trintignant, etc.) et mérite pleinement cet aveu de Jean Racine à un destinataire parisien, après un séjour uzétien : « Et nous avons des nuits plus belles que vos jours… » ( Lettres d’Uzès ).
Uzès, le premier duché de France, a même quelque chose en plus : une vraie Duchesse et un vrai Duc, Jacques de Crussol d’Uzès, 17e Duc d’Uzès. Homme d’affaires international, diplômé d’un MBA à l’université américaine de Columbia, le notable s’attache depuis vingt ans à restaurer le château ducal, pour le grand bonheur des touristes. Ceux-ci courent l’été à son marché, tous les samedis matin, à la rencontre des producteurs qui viennent ici vendre les produits du terroir.