+33 (0) 6 12 32 29 30 valerielaboue@gmail.com
Sélectionner une page

La bourgade de Saint-Ambroix s’est développée au bord de la Cèze, à la limite du Gard et de l’Ardèche, sur la faille entre les Cévennes schisteuses et les Gras calcaires du Vivarais.

Zone de passage naturel entre la montagne et la plaine, elle est depuis l’antiquité , un lieu d’habitation et d’échanges commerciaux.

Vous pourrez découvrir, au fil des rues, un patrimoine allant des celtes à nos jours, en passant par des ruelles médiévales, et un boulevard aux demeures cossues de la bourgeoisie catholique et protestante du 19ème siècle.

Les 13 et 14 juillet, les Médiévales du Volo Biòu de St-Ambroix vous convient à un grand voyage au cœur du moyen-âge et vous offrent une vraie plongée au temps des grandes foires du 14ème siècle de la ville accordées par le Roi de France Jean le Bon où la légende du Volo Biòu naquit.

Troubadours, musiciens, saltimbanques, conteurs, gens d’armes envahissent la bourgade pour votre plus grand plaisir.

 

SONY DSC

 

 

Albert Arnavieille, poète félibre du 19° siècle, a mis en écrit occitan notre légende qui depuis des centaines d’années fait partie du patrimoine de notre cité – La Légende du Volo Biou – (Légende du Bœuf qui vole).

Animal totémique et emblématique de la petite bourgade de Saint-Ambroix, dans le Gard, le Volo Biòu (le boeuf qui vole) nommé Caït date du Moyen Âge.

Une année, tout le vin de la vendange, très abondante, se mit à moisir.
Pour s’en débarrasser, le consul de St Ambroix eut une idée inspirée de la
mythologie : il promit aux habitants de faire voler un boeuf à St Ambroix
pour attirer les foules.

Des foules de curieux accoururent par milliers dans la cité où les St
Ambroisiens se firent cabaretiers. Rapidement ils finirent tout le vin… même
un peu moisi. En fin de journée, le boeuf s’envola au-dessus des toits des
maisons. La chute fut brutale affirme la légende écrite par Albert Arnavielle,
mais les excédents de vin dont dépendait la santé économique de la
communauté furent épongés! Qui boira, verra!


Aujourd’hui, les 13 et 14 juillet, toute la bourgade revêt des costumes

médiévaux, des tables sont dressées, où le vin du pays coule à flot (à
consommer avec modération!) tandis que se produisent troubadours,
jongleurs et saltimbanques. Puis à la fin de la fête, le boeuf part en
procession à travers la ville jusqu’à son envol.

SONY DSC